twitter

Twitter s’est servi de vos numéros de téléphone à des fins publicitaires

Après les problèmes de tweets privés, de mots de passe stockés en clair et d’informations personnelles divulgués, Twitter vient d’admettre une nouvelle bavure.

Twitter a annoncé que les numéros de téléphones et adresses email de certains utilisateurs ont été utilisé à des fins publicitaires, la compagnie affirme que ce n’était pas “intentionnel”.

La compagnie a déclaré qu’une ‘erreur’ dans son système de publicité a utilisé les informations fournit par l’utilisateur pour afficher de la publicité ciblée.

“Quand un annonceur partageait sa liste de marketing, nous avons matché des utilisateurs de Twitter à leur liste en se basant sur leur adresse email ou numéro de téléphone qu’ils ont fournit pour des raisons de sécurité. C’était une erreur et nous nous vous présentons nos excuses,” a déclaré Twitter dans un article de blog.

twitter tailored audiences

Twitter demande aux utilisateurs de fournir un numéro de téléphone valide pour activer la protection à 2 facteurs, même si ils n’utilisent pas les SMS pour recevoir le code et qu’ils choisissent des clés de sécurité ou des applications d’authentification à la place.

Toutefois, Twitter a assuré qu’aucunes données personnelles n’avaient été partagé avec ses partenaires de publicité ou d’autre parti tiers qui avait accès à la fonctionnalité.

Ils ont aussi avoué qu’ils ne savent pas combien d’utilisateurs ont été affecté par cette erreur.

“On ne peut pas dire avec certitude combien de gens ont été affectés par cela, mais dans l’effort d’être transparent, nous voulions avertir tout le monde,” a écrit Twitter.

“Le 17 Septembre, nous avons adressé le problème qui a permis cela et nous n’utilisons plus les numéros de téléphone ou adresses email collectés pour des des raisons de sécurité à des fins publicitaires.”

Twitter n’est pas seul

L’année dernière, Facebook s’est aussi fait prendre à utiliser les numéros de téléphone fournit par les utilisateurs pour l’authentification à 2 facteurs; cependant, dans ce cas-là, la FTC(Federal Trade Comission) a accusé la compagnie d’avoir intentionnellement utilisé ces données à des fins publicitaires. C’est pour cela que Facebook a dû payer une amende de 5 milliards de dollars en Juillet 2019.