twitter

Twitter, un mineur arrêté pour le piratage du compte de Jack Dorsey

Un ancien membre de Chuckling Squad a été arrêté pour avoir piraté le compte Twitter de Jack Dorsey, le PDG de la compagnie.

Le hacker présumé fait partie d’un groupe qui a utilisé la technique SIM-Swapping pour pirater le compte de Jack Dorsey en Août 2019 et tweeter plusieurs tweets contenant des insultes raciales. Ils ont aussi tweeté des menaces de bombes et retweeté du contenu anti-sémite.

Le groupe, connu sous le nom de Chuckling Squad, a revendiqué plusieurs piratages de réseaux sociaux, y compris celui perpétré contre l’actrice Chloé Grace Moretz.

Ils ont pu mener cette attaque en obtenant le numéro de téléphone de Dorsey et en le transférant vers une nouvelle carte SIM.

Twitter a réagi

Après ce piratage, Twitter a mis à jour son authentification à 2 facteurs pour que les utilisateurs n’aient pas besoin d’utiliser leur numéro de téléphone.

twitter

“Nous applaudissons les efforts des autorités impliquées dans cette arrestation,” a déclaré le bureau du procureur du comté de Santa Clara, lequel gère la Regional Enforcement Allied Computer Team (REACT).

“REACT continue d’aider les forces de l’ordre comme nous le pouvons. Nous espérons que cette arrestation rappellera au public que les gens qui commettent ces crimes seront arrêtés et poursuivis en justice.”

Hacker Debug, un des leaders de Chuckling Squad, a dévoilé à Motherboard que le coupable a été arrêté il y’a deux semaines, après avoir été viré du groupe en Octobre.

“Il était un membre de Chuckling Squad mais ne l’est plus. Il était un membre actif qui fournissait des numéros de téléphone de célébrités et nous aidait à les pirater,” a expliqué Debug.

Après que le mineur leur ait fourni le numéro de Dorsey, d’autres leaders, Aqua et NuBLoM, ont poussé les opérateurs à leur donner le contrôle du numéro de téléphone. Ils ont ensuite pu recevoir les codes d’authentification à 2 facteurs par SMS.

Il est recommandé de limiter les informations personnelles que vous partagez en ligne et de mettre en place un PIN ou un mot de passe sur votre compte. Il est aussi conseillé de ne pas répondre aux appels, emails ou messages qui vous demande vos informations personnelles car cela pourrait être des tentatives d’hameçonnage.

Si cet article vous a plu, jetez un œil à notre article précédent.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de