Sierra Wireless recommence sa production après une attaque de ransomware

Sierra Wireless, le fournisseur Canadien de solutions IoT, a annoncé qu’il reprenait la production sur ses sites de fabrication après une attaque de ransomware qui a frappé son réseau interne et son site Web le 20 mars.

Après avoir pris connaissance de l’attaque, l’entreprise a embauché les services de « KPMG, l’un des plus grands cabinets d’enquête médico-légale et d’intervention en cas de cyber-incident au monde, pour diriger l’intervention et l’enquête de Sierra Wireless sur l’incident ».

Le personnel informatiques de Sierra Wireless travaille actuellement à la restauration de ses systèmes internes après avoir remis en ligne son site Web.

La multinationale canadienne a ajouté que l’attaque de ransomware n’a pas eu d’incidence sur ses produits et services auxquels les clients sont confrontés puisque les systèmes informatiques internes touchés sont séparés.

« Sierra Wireless estime que l’impact de l’attaque s’est limité aux systèmes internes et au site Web de Sierra Wireless, et que ses produits et services de connectivité n’ont pas été touchés, et les produits et systèmes de ses clients n’ont pas été violés pendant l’attaque », a déclaré la société.

« À ce stade de son enquête sur l’attaque de ransomware, la société ne s’attend pas à ce qu’il y ait des correctifs de sécurité du produit, ou des mises à jour du firmware ou des logiciels nécessaires à la suite de l’attaque. »

Les détails « confidentiels » de l’incident de Sierra Wireless

La société n’a pas fourni d’informations sur l’opération de ransomware derrière l’attaque ou si des données ont été volées dans des systèmes compromis avant qu’ils ne soient cryptés dans le communiqué publié le 25 Mars.

À la suite de l’attaque de ransomware en Mars, la société a également retiré ses prévisions du premier trimestre de 2021 fournies le 23 Février.

Un porte-parole de Sierra Wireless a déclaré qu’aucun autre détail ne serait révélé car les « protocoles de l’entreprise pour faire face à toute attaque de ransomware » sont « considérés comme très sensibles et confidentiels. »

« La sécurité est une priorité absolue, et Sierra Wireless s’est engagée à prendre toutes les mesures appropriées pour assurer la plus grande intégrité de tous nos systèmes », a déclaré Sam Cochrane, chef de la direction financière de Sierra Wireless en charge des opérations informatiques et de la chaîne d’approvisionnement.

« Alors que l’enquête se poursuit, Sierra Wireless s’engage à communiquer directement avec tous les clients ou partenaires affectés, que nous remercions de leur patience dans cette situation. »

La multinationale Canadienne dont le siège social est situé à Richmond, en Colombie-Britannique, avec des centres de recherche et développement en Amérique du Nord, en Europe et en Asie, compte plus de 1 300 employés dans le monde entier.

Les produits de Siera Wireless (y compris les modems sans fil, les routeurs et les passerelles) vendus directement aux équipementiers sont utilisés dans les appareils IoT et autres appareils électroniques tels que les smartphones, et un large éventail d’industries, y compris l’automobile et le transport, l’énergie, les soins de santé, l’industrie et l’infrastructure, l’informatique, le réseautage et la sécurité.

Si cet article vous a plu, jetez un œil à notre article précédent.

Laisser un commentaire