Un pharmacien risque 120 ans de prison pour avoir vendu des attestations de vaccination sur eBay

0

Un pharmacien de l’Illinois risque 120 ans de prison pour avoir prétendument vendu des dizaines d’authentiques carnets de vaccination COVID-19 délivrés par le Center for Disease Control and Prevention (CDC).

« Vendre sciemment des cartes de vaccination COVID à des personnes non vaccinées expose des millions d’Américains à des risques de blessures graves ou de décès », a déclaré l’agent spécial du FBI Emmerson Buie Jr.

« Mettre un si petit prix sur la sécurité de notre nation n’est pas seulement une insulte à ceux qui font leur part dans la lutte pour arrêter la COVID-19, mais un crime fédéral avec de graves conséquences. »

120 ans de prison pour avoir vendu pour 1200$ de carnets de vaccination

Tangtang Zhao, 34 ans, de Chicago, travaillait comme pharmacien agréé pour une chaîne nationale de magasins et de pharmacies qui distribuait et administrait également des vaccins de la COVID-19.

Selon les accusations, Zhao a vendu 134 vraies cartes de vaccination à 11 acheteurs en échange d’environ 1276 $, soit environ 10 $ par carte de vaccination.

Zhao est maintenant inculpé de 12 chefs d’accusation de vol de biens du gouvernement, passible de dix ans de prison pour chacun des chefs d’accusation s’il est reconnu coupable.

Il a comparu pour la première fois au tribunal le 17 Août devant la juge d’instance américaine Sheila M. Finnegan du tribunal de district américain du district nord de l’Illinois.

« Nous prenons au sérieux et enquêterons vigoureusement sur toute infraction pénale qui contribue à la méfiance à l’égard des vaccins et du statut vaccinal », a ajouté le procureur général adjoint Kenneth A. Polite Jr. de la division criminelle du DOJ.

« Le ministère de la Justice et ses partenaires chargés de l’application des lois se sont engagés à protéger le peuple américain de ces infractions pendant cette urgence nationale. »

pharmacien
Cartes de vaccination COVID-19 vendues par Zhao (DOJ)

Avertissements pour ne pas vendre ou acheter des cartes de vaccination

En France aussi les autorités ont mis en garde le public contre la fabrication ou la vente de fausses attestations de vaccination COVID-19 pour éviter d’enfreindre la loi.

Le mois dernier, une femme de 30 ans avait été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire à Grenoble pour avoir fabriqué des certificats de vaccination factices, et en les vendant 250 euros chacun.

« En vous faisant passer pour vacciné lorsque vous entrez dans les écoles, les transports en commun, les lieux de travail, les gymnases ou les lieux de culte, vous vous exposez, vous et les autres autour de vous, au risque de contracter le COVID-19 », ont déclaré les autorités.

N’oubliez pas de jeter un coup d’œil à nos bons plans.

Laisser un commentaire