coinhive

Coinhive est sur le point de disparaître

Coinhive, le service de minage de cryptomonnaie, a annoncé que ses services vont prendre fin le 8 Mars 2019.

Coinhive est une bibliothèque Javascript lancée en 2017. Elle permet à un site Web d’utiliser l’ordinateur client pour miner de la crypto-monnaie Monero. Ses auteurs souhaitaient proposer aux propriétaires de sites une alternative à la publicité en ligne. Cependant le service s’est avéré être populaire chez les cybercriminels qui s’en sont mis plein les poches en utilisant les ordinateurs de millions de gens qui visitaient des sites piratés.

Les cybercriminels ont tiré profit de toutes les vulnérabilités web [dans Drupal, WordPress etc…] pour pirater des milliers de sites web et de routeurs. Ils les ont ensuite modifiés pour injecter le code Javascript du scripte de minage de Coinhive.

Lorsque les utilisateurs visitaient les sites piratés, les ressources de leurs PC étaient utilisé pour miner de la cryptomonnaie sans qu’ils s’en rendent compte. Cela s’appelle le “cryptojacking”.

Dans un petit texte publié hier, l’équipe de Coinhive a expliqué que le minage de Monero via navigateurs web n’était plus “économiquement viable.”

“La baisse du taux de hash (plus de 50%) après le dernier coup dur de Monero nous a fait mal. Ainsi que le ‘crash’ du marché de la cryptomonnaie quand la valeur du XMR a diminué de 85% en moins d’un an,” ont-ils expliqué.

“Cela et l’annonce de mise à jour de l’algorithme du réseau Monero pour le 9 Mars nous mènent à la conclusion que nous devons mettre un terme à Coinhive.”

Les utilisateurs qui ont un compte sur le site Coinhive et qui ont atteint le seuil minimum pour être payer doivent récupérer leurs fonds sur leurs comptes avent le 30 Avril 2019.

Coinhive, une réputation plutôt mauvaise

Malgré son caractère innovant, l’utilisation abusive voire frauduleuse de Coinhive a terni sa réputation auprès des utilisateurs, des logiciels antipub et des logiciels antimalware.

En septembre 2017, le site The Pirate Bay intègre Coinhive en justifiant auprès des utilisateurs : « Nous voulons vraiment nous débarrasser de toutes les publicités. Mais nous avons également besoin d’argent pour assurer le bon fonctionnement du site. »1. Toutefois, il l’abandonne suite a des retours négatifs de ses utilisateurs

L’année dernière, Google a banni toutes les extensions de minage de cryptomonnaie sur le Chrome Web Store pour empêcher le cryptojacking via extensions de navigateur.

Quelques mois après Apple a aussi banni les applications de minage de cryptomonnaie sur son app store.

Si cet article vous a plu, jetez un œil à notre précédent article.

One Response

  1. casimir 8 mars 2019

Leave a Reply