Amazon écope d’une amende de 888 millions de dollars

0

Amazon a été discrètement frappé d’une amende record de 746 millions d’euros pour des violations présumées du RGPD concernant la façon dont il effectue une publicité comportementale ciblée.

L’amende a été prononcée par la Commission nationale pour la protection des données (CNPD) du Luxembourg, un organisme public indépendant créé pour contrôler la légalité de la collecte et de l’utilisation des informations personnelles.

Dans un formulaire SEC 10-Q déposé récemment, Amazon déclare que cette amende massive est sortie de la CNPD en juillet 2021, qui les a condamnés à une amende pour traitement inapproprié de données personnelles.

« Le 16 juillet 2021, la Commission nationale luxembourgeoise pour la protection des données (la « CNPD ») a rendu une décision à l’encontre d’Amazon Europe Core SARL affirmant que le traitement des données personnelles par Amazon n’était pas conforme au règlement général de l’Union Européenne sur la protection des données » peut-on lire dans un dossier SEC 10-Q soumis par Amazon.

« La décision inflige une amende de 746 millions d’euros et des révisions de pratiques correspondantes. Nous estimons que la décision de la CNPD est sans fondement et entendons nous défendre vigoureusement dans cette affaire. »

La décision fait suite à une plainte déposée par La Quadrature du Net en 2018 contre Amazon Europe Core SARL, Amazon EU SARL, Amazon Services Europe SARL et Amazon Media EU SARL, et Amazon Video Limited.

La plainte allègue qu’Amazon analyse le comportement des utilisateurs pour créer des profils utilisés pour la publicité ciblée. Cette création de ces profils comportementaux se fait sans le consentement d’un utilisateur et viole donc le RGPD.

Amazon a déclaré que cette amende n’était pas liée à une violation de données ou à un accès non autorisé aux données des clients, mais plutôt à la manière dont ils effectuent la publicité.

Amazon déclare en outre qu’ils pensent que la décision est basée sur des interprétations subjectives et non testées de la loi sur la confidentialité RGPD.

« Nous sommes fortement en désaccord avec la décision de la CNPD et nous avons l’intention de faire appel », a déclaré Amazon dans un communiqué.

« La décision relative à la façon dont nous montrons aux clients des publicités pertinentes repose sur des interprétations subjectives et non testées de la loi européenne sur la protection de la vie privée, et l’amende proposée est totalement disproportionnée même avec cette interprétation. »

Cette amende est la plus importante jamais infligée par l’Union européenne pour des violations du RGPD. Avant cette décision, la plus grosse amende était de 50 millions d’euros (56,6 millions de dollars à l’époque) contre Google pour n’avoir pas correctement reçu le consentement lors du traitement des données de l’utilisateur lors de la création d’un compte Google ou de la réalisation de publicités.

Laisser un commentaire