30 applications fleeceware signalées sur l’App Store d’Apple

Des chercheurs ont tiré la sonnette d’alarme après avoir découvert plus de 30 applications fleeceware qui visent les utilisateurs d’iPhone sur l’App Store d’Apple. Fleeceware est un jargon pour les applications qui incitent les utilisateurs à payer des frais excessifs pour des applications de base et des fonctionnalités qui sont habituellement disponibles gratuitement.

Un grand nombre d’applications fleeceware prennent la forme d’éditeurs d’images, d’applications d’horoscope, de scanners de codes QR ou de codes à barres et d’applications de filtrage du visage destinées aux jeunes générations. En règle générale, les éditeurs de fleeceware ciblent les utilisateurs qui peuvent être moins conscients ou sensibles aux frais initiaux et aux frais récurrents. Alors que les applications se présentent comme des «applications gratuites», elles facturent secrètement des services d’abonnement coûteux – prenant jusqu’à 500 $ par an à certains utilisateurs, selon les chercheurs.

“Beaucoup de ces applications facturent des taux d’abonnement comme 30$ par mois ou 9$ par semaine après une période d’essai de 3 ou 7 jours”, a déclaré Jagadeesh Chandraiah, de Sophos Labs, dans une analyse. «Si quelqu’un continuait de payer cet abonnement pendant un an, cela coûterait respectivement 360$ ou 468$. Pour une application.”

Les applications fleeceware (une liste complète des applications fleeceware peut être trouvée ici) découvertes sur l’App Store d’Apple sont également extrêmement populaires, avec certaines accumulant entre 500 000 (Selfie Art – Photo Editor) et 1 million de téléchargements (mSpy Lite Phone Family Tracker) , selon les données de Sensor Tower.

L’une de ces applications, Zodiac Master Plus, est répertoriée comme la 11e application générant le plus de revenus sur l’App Store d’Apple. Les chercheurs ont déclaré qu’une autre des applications, Lucky Life – Future Seer, génère plus de revenus que l’application Britbox (l’un des services de télévision en streaming les plus populaires du Royaume-Uni).

fleeceware

Selon les directives de révision de l’App Store d’Apple (section 2.3.2), les développeurs doivent s’assurer que leur «description, captures d’écran et aperçus d’application indiquent clairement si les éléments, niveaux, abonnements, etc. nécessitent des achats supplémentaires».

Les chercheurs suggèrent que les applications fleeceware contournent cette exigence en se présentant comme une application «gratuite» – mais après le téléchargement, en présentant aux utilisateurs une notification «d’essai gratuit», qui invite l’utilisateur à fournir les détails de la carte de paiement. Une fois la «période d’essai gratuite» expirée, si l’utilisateur qui a téléchargé l’application n’a pas désinstallé l’application et informé le développeur de l’application qu’il a fini d’utiliser l’application, le développeur de l’application facture l’utilisateur. Ce modèle est similaire aux offres «d’essai gratuit», qui mettent la responsabilité de l’annulation ou de la désactivation des services sur l’utilisateur.

“Dans certains cas, la plupart des fonctionnalités utiles de l’application ne seront utilisables que si vous vous abonnez”, a déclaré Chandraiah. “Certains utilisateurs peuvent s’abonner sans lire les détails qui expliquent le coût réel des abonnements.”

fleeceware

Les applications fleeceware sont connues pour utiliser une variété de techniques pour facturer des sommes exorbitantes. Certaines victimes qui ont suivi les règles du modèle d’abonnement d’une application pour se désinscrire se ont quand même été facturer par le développeur.

Les développeurs derrière ces applications en question utilisent diverses techniques pour commercialiser les applications. Par exemple, ils en feront la publicité sur diverses plateformes populaires, y compris dans des vidéos YouTube ou sur des plateformes de réseaux sociaux comme Instagram ou TikTok. De nombreuses applications ont également un nombre élevé de critiques cinq étoiles – bien que certaines critiques reflètent des utilisateurs en colère qui se plaignent de leurs tactiques (les chercheurs pour leur part ont déclaré qu’ils n’avaient aucune preuve que les critiques positives des applications étaient fake).

Les applications fleeceware, pas seulement sur Apple

Les applications fleeceware continuent de sévir dans le domaine de la téléphonie mobile. Dans un rapport publié en Janvier, les chercheurs ont constaté que les applications fleeceware sont un problème important sur le marché des applications Google Play de Google. En fait, ils ont découvert que les applications fleeceware ont été installées depuis Google Play près de 600 millions de fois sur 100 millions d’appareils.

“Fleeceware est un problème sur les plates-formes mobiles Android et iOS”, ont déclaré des chercheurs. “Les éditeurs d’applications ont également la possibilité d’introduire de nouvelles applications fleeceware en publiant de nouvelles applications avec les mêmes politiques d’abonnement, ou en convertissant une application précédemment gratuite en fleeceware en modifiant le profil de l’application dans l’App Store, bien que les politiques des développeurs Apple interdisent ce comportement.”

Les chercheurs ont déclaré que les utilisateurs devraient rester vigilants et scruter attentivement les conditions d’achat ou de «souscription» d’applications.

Si cet article vous a plu, jetez un œil à notre article précédent.